12 février 2008

THE END

Hola!

Bon ben c'est fini depuis un moment en fait, des tas de choses extraordinaires se sont passées depuis le dernier article (enfin surtout un chose extraordinaire...) et maintenant je suis au Chili, à Temuco exactement (650km au Sud de Santiago de Chile en suivant la Panamérican, la route qui traverse l'Amérique du Nord au Sud à partir de l'Amérique Centrale à ce qu'on m'a dit). Bon et comme vous savez que j'aime bien me faire remarquer à la douane, cette fois ci j'ai essayé de passer dans l'avion avec une paire de ciseaux acérés pour détourner l'avion (bon en fait, c'est beaucoup moins excitant, j'avais juste oublié que j'avais des ciseaux dans ma trousse..). Donc fouille intégrale, nom, prénom, adresse, motif du voyage, et blablabla. Notons quand même qu'ils distribuent des couverts même pas en plastique avec LanChile donc j'aurais très bien pu égorger le pilote après lui avoir délogé les yeux avec ma cuillère et finir par lui manger le coeur avec ma fourchette. Je m'excuse auprès des âmes sensibles pour ce passage violent maintenant que vous l'avez lu, je sais pas ce qui m'a pris. A oui et sinon, l'épisode marrant 7h avant de décoller de Paris : on est allé déjeuner chez notre tuteur de l'INA (J2P pour les intimes) pour le voir avant de partir et après nous avoir servi quelques verres bien remplis de Porto, il nous annonce comme ça avec l'air le plus naturel et détendu du monde : "A au fait, il faut que je vous lise un mail que je viens de recevoir. [...] Votre maître de stage au Chili vient de se faire licencier." Le Porto aidant donc on réagit : "Hahaha trop drôle !!" Puis Quoi ????!?!?!? Voilà, donc on a remédié ce négligeable soucis à grand coup de free style à le J2P : "Bon, je connais un mec qui fait une thèse sur la relation entre les modes de cultures Mapuches et leur vision du monde, ça vous intéresse de bosser là dessus ?" Moi : "OUI !!" "Bon ben prenez contact avec lui quand vous arrivez." "OK". C'en est donc là, on va voir ce chez monsieur la semaine prochaine mais je vous donne pas plus de détails sur notre travail effectif car il y a de fortes chances qu'il change encore... On va peut-être finir par bosser sur un thèse du genre "Étude de la couleur de la robe des Lamas en fonction de l'altitude" ou un truc farfelu dans ce genre... Le bon point c'est que Lénaïc et moi ne sommes pas le moins du monde stressés par ces nouvelles fraîches et changements de programme, on est autant dans la lune l'un que l'autre, c'est même un miracle qu'on n'ai pas loupé notre avion,... et on arrive sans parler Espagnol, pas de problèmes, on va bien apprendre...

Bref, pas de photos pour cet article désolée, pourtant j'en ai déjà pas mal et c'est pas les aventures qui ont manqué jusque là mais on est sensé faire un nouveau blog quand Lénaïc se réveillera car là il est en train de dormir, cloué au lit pas une petite gastro ou une tourista de bienvenue, on ne sais pas trop. Je commence à me demander si j'y suis pas pour quelque chose à empoisonner les jeunes hommes qui partent en voyage avec moi (oui Sylvain, moi aussi je t'aime !). Il a bien failli tourner de l'oeil devant les étalages de viande fraîche (ou moins fraîche...) du marché ce matin. Enfin je suis quand même un peu inquiète, j'espère que ça va s'arrêter vite pasque comme Sylvain, il a pas non plus des tonnes de réserves de graisse... Moi au moins j'en fais des réserves mais elles me servent pas alors je les accumulent... Bon, j'aurai l'air moins maline le jour où j'attraperai une tourista... Vous inquiétez pas, vous serez au courant, Lénaïc se fera le plaisir de vous raconter ça en détails et Sylvain aura le droit de m'appeler "la faible" jusqu'à le fin de mes jours.

Voili voilou, prochainement donc d'autres nouvelles et des photos sur un blog tout neuf dont je vous mettrai l'adresse ici.

Bon en fait, je peux pas résister à faire des infidélités au blog de Lénaïc, on a été séduits hier par la mode chilienne un peu mafieuse et comme il fallait que je m'achète des lunettes de soleil, j'ai fait un premier acte de tentative d'intégration qui soit dit en passant m'a coûté 1 euro 50 dans la rue ... :

modechilienne2

modechilienne2

modechilienne3

Posté par boutille à 22:55 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur THE END

    Bonjour à tous les deux!

    Je compatis totalement devant les étalages de viandes plus ou moins fraiches (et les petites mouches qui tournent autour au milieu de la chaleur), une petite note locale qui fait toujours plaisir quand on les retrouve dans l'assiette un peu plus tard!
    Bon courage à Lénaïc, pour l'instant je fais comme toi, je garde mes réserves, mais il n'est pas exclu que ça nous tombe dessus un de ces quatre hein... Ah, la NZ me semble tout d'un coup un pays d'une sûreté jamais égalée!
    Eclatez vous bien!!
    Stef

    Posté par Stef, 12 février 2008 à 23:45 | | Répondre
  • " UN chose extraordinaire " ...

    t'as fait une erreure, on dit UNE chose ... (lol) I see what you mean ...

    XXX

    Posté par Annie cabriole, 13 février 2008 à 11:10 | | Répondre
  • Comme t'es belle !

    Ouaou les lunettes de star. Contente d'avoir de tes nouvelles et merci pour le mail, mes yeux se sont brouillés..

    Posté par maman, 13 février 2008 à 11:18 | | Répondre
  • Bien.

    je suis content que vous soyiez arrivé à bon port, même si temuco n'est pas a coté de la mer. aaaaaaaaahahahahahah.

    je comprends que vous ne soyiez pas restés tres longtemps a santiago avec la gastro de lenaic... j'espere quand meme que vous avez aimé votre court moment dans la belle capitale sale.

    Posté par Fabien, 13 février 2008 à 19:08 | | Répondre
  • Bonjour au nouveau blog !

    La bouteille ne me suffisait pas, alors j'ai cherché un petit peu partout et je suis tombée, très heureusement pour moi, sur ce blog.....
    J'ai tout lu avec curiosité et amusement, et ai bien regardé les photos.
    Alors bonjour morgane, lenaic pourra expliquer la signature !

    monique j.

    Posté par monique j., 21 février 2008 à 18:56 | | Répondre
Nouveau commentaire