23 novembre 2007

Une chance sur deux...

... d'atterrir sur la bonne île...
... et j'ai choisi la mauvaise...
Enfin ça c'est le discours des habitants de l'île du Sud qui prétendent que leur île est la plus belle et que l'île du Nord ne vaut même pas le coup d'oeil... Mais comme je me suis attachée à ma petite île nordique et qu'il ne faut quand même pas cracher dans la soupe, je ne leur donnerai pas raison... Même si je leur concède volontiers que leur île est complètement folle. Alors place aux images et vous vous ferez votre propre opinion.

Tout d'abord, bonjour lecteurs, aujourd'hui, le récit d'un début de voyage dans l'île du Sud, toujours sans carte, j'ai vraiment trop la flemme mais je vous conseille d'aller faire un saut sur le blog de Xavier, il se fera sûrement un plaisir d'en faire une.

Donc pour passer de l'île du Nord à l'île du Sud, il faut prendre le ferry de Wellington à Picton et comme Wellington c'est joli, on visite :

Wellington, et sa plage,
wellingtonplage
Wellington et son tram qui monte au jardin botanique,
wellytram
Wellington et son jardin botanique donc,
wellybota
où certains s'émerveillent comme d'habitude et d'autres font la sièste comme d'habitude,
wellysieste

Puis, après une nuit sur les sommets de Wellington (le Mont Victoria pour les intimes) sur un parking dans la voiture au milieu de tuners (a oui là ça fait tout de suite moins glamour), on se lève très tôt pour prendre le ferry (car on est un peu la France qui se lève tôt en Nouvelle Zélande quand on dort dans la voiture) et nous voilà partis pour 2h de croisière et un mois de vadrouille.
Arrivée dans les fiords de Picton plutôt jolie puis "gravel road" boueuse sous la pluie pour voir les fiords donc en fait sans voir les fiords car sous la pluie mais la voiture et le conducteur réussissent à ne pas s'embourber donc tout va pour le mieux dans le meilleur de mondes.
Côte Ouest jusqu'à Christchurch avec une mer très agitée superbe et ses "fur seals" dont on taira la façon dont je les ai vu. IL paraît aussi qu'il y a des Manchots dans l'île du Sud mais eux ils doivent mieux se cacher...pinguins
Et comme on a décidé de voir tous les INAPEDiens de Nouvelle Zélande, on profite de l'hospitalité de Steph qui nous fait visiter sa ville :

Christchurch culturelle,
Theatre1theatre2

Christchurch et son jardin botanique aussi,
fontaine

christchurchbota

Christchurch et sa plage,
chistchurchplage

Cristchurch et moi devant les surfers,
chistchurchmoi

Christchurch et ces collines,...
christchurchcolines

Il faut savoir que depuis que Xavier est dans l'île du Sud, il est en perpétuel questionnement à propos de pleins de choses. Voici un petit extrait :

Première questionnement au jardin botanique de Christchurch :
cadran1
"Pourquoi est-ce que les cadrans solaires sont gradués dans le sens inverse des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère Sud ?" La réponse à la fin de cet article qui sera très long. Un contre indice si vous voulez : le début d'explication de Xavier : "Alors comme on est dans l'hémisphère Sud, tu mets l'Ouest à l'Est et l'Est à L'Ouest," "ben non, tu mets le Nord au Sud car le soleil se lève toujours à l'Est" "Mais non, mais mais t'es conne ou t'es conne ? Tu mets l'Ouest à l'Est"...

Deuxième question :

cestquoica

"C'est quoi ça ?"
La réponse toujours à la fin de cet article si on y arrive un jour.

Sans transition aucune, immersion dans la campagne et travail sur une ferme pendant quelques jours. Pour vous mettre tout de suite dans l'ambiance, sur cette ferme il y a 2 troupeaux de laitières, un de 450 vaches et un de 700 vaches. Donc la traite dure longtemps et vu qu'il faut avoir fini à 7h30 pour le camion Fonterra qui vient chercher le lait, elle commence tôt. En pratique, le boulot c'est 6h de traite par jour : 3h le matin à partir de 4h30 et 3h le soir à partir de 14h30. Le plus gros troupeau est trait avec un Rototandem (un manège pour vache) donc toi tu te mets au début du manège et tu fais 700 fois le même geste pendant 3h :

fermexav

Entre les traites, tu nourris les veaux avec un "calfeteria" (ralala qu'ils sont drôles ces kiwis) : une remorque pleine de lait que tu traînes derrière ton quad ou ton truck :
calfeteria

C'est fou comme on est sexy en cotte :

calfeteriamoi

BBQ

agneau

hollande

Mais comme l'INAPD nous manquait déjà, direction Dunedin pour récupérer Mouille et Fabien (oui, elle s'appelle Mouille, c'est comme ça) pour le plus beau et le plus sportif road trip que j'ai jamais fait.

Comme on est vraiment trop sympas, on leur avait prévu le soleil pour la route du Milford Sounds ce qui est tout à fait exceptionnel. On leur avait même prévu le soleil pour nos 5 jours de vacances pour qu'ils puissent enfin voir le Mont Cook en entier.

Donc la route du Milford Sounds, c'est ces lacs et ses montagnes,
routemilfordxavmouille

et comme Fabien insistait, ces tracks.
sommetxavmouillefab

Et on apprendra durant ce track qu'on marche plus vite sans sac qu'avec un sac.
En fait, contrairement à ce que cette dernière photo laisse suggérer, Fabien marche toujours devant et vraiment très vite (enfin c'est facile quand il fait 1 pas pendant qu'on en fait 3) et il s'émerveille sans cesse des beautés des paysages et des petites fleurs :
culfabien

Le Milford Sound donc (sound = fiord)
ilford_sounds

et encore moi devant le Milford Sound
MIlfordmoi

Mais on va quand même pas rester trop longtemps au même endroit, un raod trip c'est un road trip donc c'est reparti, direction Mont Cook en passant pas le Central Otago.

route1route2

Sur le chemin on voit encore des beaux lacs,
lacquenston

et même des sirènes dans les lacs.
lacquenstonmoi

Et après une grande rando dans le central Otago,

mouillefabgranderando

au moment de chercher un endroit sympa pour passer la nuit, on tombe sur ça :
calmontcook1

lacmontcook2

Bon ben c'est tout trouvé, on va rester là hein (là on voit le Mont Cook au loin).

Alors j'ai mis les 2 photos là pasque j'arrivais pas à choisir, il faut que j'en supprime une des 2 dans mon album photo donc si vous voulez bien m'aider... Oui je sais, je suis loin des questionnements existentiels et philosophiques de Lénaïc qui se fait raquetter au Kenya ou Lucile qui manque de se faire violer par des pères de famille en Argentine mais mon stage "Je sauve le monde" c'est dans quelques mois au Chili mais c'est sûrement pas celui-là ! La c'est plutôt le stage "Je pourris la planète" : Je prends l'avion pour aller à l'autre bout du monde et je ne m'en contente pas, une fois là bas, je fais des road trips sans arrêt.

Bref donc soirée trapper avec coucher de soleil sur le Mont Cook :
feuxav

Ci dessus, un spéciment du Cowboy moderne qui ne s'éloigne jamais de plus de 1 m de sa voiture, même pour faire un feu...

J'adore la montagne car on peut se la péter sur les photos, on a l'air vraiment trop forts :
groupemontcook
(J'ai enfin trouvé le comment marchait le retardataire, c'est un bouton bien en évidence avec une horloge...)

Mouille, elle tient à garder sa classe parisienne même en montagne. Elle peut marcher 7h sur les sentiers les plus escarpés sans se séparer de son sac à main.
montagnemouille

Fabien n'aime pas les marches trop longues, il a peur d'en avoir marre si ça dure trop longtemps... Donc il marche très très vite pour que ce soit plus vite fini... Résultat, on fait les marches de 3h en 1h30...
montagnefab

Xavier est tombé amoureux de ces cheveux longs, il peut les retenir élégamment avec ses "kiwi's sunglasses" et il aime quand ils volent au vent de manière un peu rebelle.
montagnexav

cremesolaire

Il aime aussi caresser ses cuisses de temps en temps. Non là en fait, c'est atelier crème solaire car malheureusement, nous sommes en plein sous le trou de la couche d'ozone alors toutes les heures, c'est tartinage obligatoire.

Là c'est moi donc je vais mettre une plus grande photo,
montagnemoi

En fait, c'est pas entièrement parce que je deviens narcissique avec ce blog que je mets une grande photo, c'est aussi pour essayer de vous montrer l'IMMENSITE du paysage derrière moi (c'est un glacier), c'est complètement fou.

Voilà, notre petit road trip se finira pas un retour à Dunedin, toujours sous le soleil, où l'on abusera encore de l'hospitalité de Flore, Fabien et Mouille. C'est aussi là que ce finira cet article interminable, donc il faudra attendre le prochain pour avoir les réponses des questionnements de Xavier, ça vous laisse le temps d'y penser. A venir donc, Dunedin et sa plage, ses séances de surfs plutôt laborieuses (du moins en ce qui me concerne) et pleins d'autres aventures trépidantes...

Posté par boutille à 22:55 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Une chance sur deux...

    Crème solaire... à traire !

    Merci pour ce track que tu nous fait partager avec ces photos. Pour la maxi-consommation de crème solaire, je te donne un truc de "vieux" paysan : la "crème à traire" (c'est la pommade qu'on met sur le pis des vaches fraîches vêlées, quand elles souffrent d'oedème mammaire) se substitue très bien à toutes les crèmes solaires...
    Dans les autres usages de cette crème-sirop typhon (à la cuillère, universelle ou panachée... air connu), elle peut aussi servir à dompter la crinière de Xavier, quand ses lunettes lui retombent sur le nez !

    Posté par Paysan breton, 26 novembre 2007 à 22:42 | | Répondre
  • la graisse à traire

    J'ai testé cette technique dans mon jeune temps et ma peau de blonde en a subi de graves conséquences. C'est pire qu'avec rien. A EVITER ABSOLUMENT.

    Quels bons moments tu nous fais partager avec ce blog. La longueur de l'article n'est pas interminable, au contraire, on est déçu quand ça s'arrête

    Posté par maman, 26 novembre 2007 à 22:54 | | Répondre
  • sans titre

    DUNEDIN, y'a ma copine laurence, cf le mail envoyé il y a qqs minutes. Elle me tuerait si elle savait que ma fille est passée à DUNEDIN sans aller la voir.
    Merci morgane, car grace à ton blog, le temps s'arrete et je revis des souvenirs encore et encore.
    PS je remarque qu'ils ne vendent pas de vétements en New Zealand ( joke )

    Posté par papa jean claude, 27 novembre 2007 à 08:14 | | Répondre
  • Ah mince...

    Ah mince, je viens juste de finir mon stage "je sauve le monde", et donc je voulais pourrir la planète au Chili. Mais bon c'est pas trop grave, comme toi tu sauveras le Chili en même temps, en moyenne ça fera comme si il ne s'était rien passé.

    Posté par Lénaïc, 23 décembre 2007 à 17:27 | | Répondre
Nouveau commentaire